2016, Réveil de l’AFAS

Avec l’aide de quelques « anciens » passionnés, nous avons décidé de réveiller l’AFAS. L’Association des Amateurs de Suiseki dormait depuis quelques années (AG réalisée à Audincourt le 20 septembre 2015).  Jean-Marc Pouillon reste le président, Alain Legat devient le trésorier et Pierre Chantry, le secrétaire. Nous nous sommes donnés 2 objectifs :

  1. Le premier objectif est de parvenir à fédérer à nouveau les amateurs de Suiseki en France. Nous y parviendrons, j’espère, en recontactant les anciens de l’AFAS, en collaborant avec les forums comme Force & Beauté ou comme Parlons Bonsaï, et d’une façon générale en se faisant connaître à travers le Web (sur ce sujet, nécessitant un certain investissement personnel, nous envisagerons quelque chose de simple dans un premier temps mais recherchons un volontaire pour s’occuper d’une maintenance minimale). Nous demanderons une cotisation de 10 euros par personnes et par an pour l’adhésion et permettre le fonctionnement de la fédération (la cotisation était de 15 euros précédemment). Vous pouvez dès maintenant envoyer votre paiement à Alain Legat, 32 rue Gilbert Duhaut 70320 Corbenay en libellant votre chèque à l’ordre de AFAS.
  2. Le second objectif est de parvenir à exposer. Nous y parviendrons, j’espère, en exposant au moins une fois par an (*), par exemple lors des congrès nationaux de la FFB, ou, lors d’expositions de dimension nationale (nous devrons en faire la demande). Un moyen complémentaire à ce second objectif, serait de parvenir à envoyer une fois par an une représentation française au congrès ESA afin de nous faire connaître et de partager de bons moments avec nos voisins, mais aussi des expériences, des avis, et découvrir d’autres horizons.

Il n’y a pas d’autres objectifs pour l’instant. Nous souhaitons rester simple et par exemple abandonner le bulletin trimestriel trop souvent rédigé par une même personne et nécessitant un investissement trop important. Donc restons modestes et concentrons nos efforts sur les expositions de suiseki. Ces deux objectifs nécessitent déjà un minimum d’investissement de chacun, sinon, ça ne marchera pas …

J’espère que vous partagez notre façon de voir pour l’instant, et selon l’évolution des choses, selon l’investissement de chacun, nous pourrons envisager plus tard de mettre en œuvre d’autres moyens d’échanges.


* exposer une fois par an ne veut pas dire que vous devez venir tous les ans exposer vos pierres, ça veut dire que parmi les membres et parmi les pierres de chacun, nous pourrons trouver et organiser un roulement qui permettra de solliciter l’un d’entre vous et / ou l’une de vos pierres, une fois de temps en temps, quand vous le souhaiterez, pour remplir les linéaires d’expositions que l’on nous proposera partout en Europe.